Beannachtaí na Féile Pádraig oraibh !

Hier, 17 mars, les Irlandais du monde entier rompaient leur carême pour un jour afin de fêter la Saint Patrick. Cette fête est de plus en plus populaire alors ai-je vraiment besoin de faire un petit topo là-dessus ? Oui, bien sûr, parce que personne ne connaît le vrai sens de cette fête (comme celui de la plupart des fêtes d’ailleurs) et que la culture n’a jamais tué personne.

Je vous la fais rapide.

 Qui est ce « Patou »? 

L’histoire se passe entre 400 et 600 après JC, Patrick n’est pas encore Saint. Être Saint, c’est un peu comme être un super-héros, ou une femme, on ne l’est pas de naissance, on le devient. A part quelques exceptions comme Super Immaculée Conception qui envoi du pâté comme Sainte.

102925011

Pardon, on a dit rapide, donc Patrick, de son vrai nom Maewyn Succat,est originaire de quelque part en Galles ou en Ecosse. Sa famille est chrétienne, plutôt basique, un père, une mère, sa grand-mère était de Gaule (ça on s’en fiche un peu mais c’est toujours cool de voir qu’un personnage célèbre a des ancêtres de chez nous). Adolescent, il est enlevé par des pirates Irlandais. Il arrive sur l’île et on le vend comme esclave à un druide. Il parvient à s’échapper après avoir reçu un appel du Seigneur dans l’un de ses rêves (moi je rêve de chevaux miniatures, je ne suis pas encore sûre du message). Il retrouve finalement sa famille et devient prêtre. Un peu plus tard, Dieu revient lui parler dans son sommeil. Il s’embarque donc pour l’Armorique (le pays d’Astérix), il pérégrine en Gaule, notamment à Auxerre où il est ordonné évêque. Et c’est là que sa carrière va prendre un tournant significatif. Sous l’ordre du pape Celestin, il retourne en Irlande et commence à évangéliser le merveilleux pays. Pour la petite histoire, il explique la Sainte Trinité aux Irlandais grâce au trèfle, chaque lobe représente un élément: le Père, le Fils et le Saint Esprit, faisant parti d’un tout. Il a créé plusieurs monastères et a également permis aux moines de retranscrire par écrit les fabuleuses histoires de la tradition littéraire orale de l’Irlande païenne. On raconte également que par sa bénédiction, il a chassé tous les serpents d’Irlande. Cette action symbolise la conversion du peuple Irlandais, le démon étant chassé de l’île.

(suite…)

error: Content is protected !!